5 sept. 2017

Saegis et l’Université de Toronto collaborent à un programme de pratiques sécuritaires de prescription d’opioïdes

OTTAWA, le 5 septembre 2017 — La toute nouvelle filiale de l’Association canadienne de protection médicale (ACPM), Saegis, et le Bureau du développement professionnel continu (DPC) de la Faculté de médecine de l’Université de Toronto ont le plaisir d’annoncer une nouvelle collaboration pour rendre Techniques de prescription sécuritaire d’opioïdes : un programme multimodal sur l’utilisation des opioïdes pour le traitement de la douleur chronique (« Safer Opioid Prescribing, A Multimodal Program for Chronic Pain and Opioids ») accessible à tous les médecins au Canada.  Il est reconnu que l’amélioration de l’accès pour les médecins à des activités de développement professionnel continu de haute qualité constitue une stratégie essentielle à la résolution de la crise des opioïdes qui frappe notre pays.

Le programme est fondé sur les données les plus récentes inscrites dans les Recommandations canadiennes 2017 sur l’utilisation des opioïdes pour le traitement de la douleur chronique non cancéreuse. Ce programme, conçu de façon entièrement indépendante de l’industrie pharmaceutique, consiste en une série de trois webinaires en direct et d’un atelier de perfectionnement des compétences en personne. Il vise à aider les médecins à offrir des services adéquats de gestion de la douleur chronique.

On s’attend à ce que les participants à ce programme puissent :

  • élaborer des approches multimodales au traitement de la douleur chronique complexe;
  • appliquer et gérer une thérapie sécuritaire et efficace aux opioïdes;
  • prévenir et traiter les troubles liés à l’utilisation d’opioïdes;
  • acquérir les compétences de communication et de collaboration nécessaires à la gestion du traitement aux opioïdes pour les personnes atteintes de douleur chronique.

Pour en savoir plus sur le programme, cliquez ici

« L’ACPM et Saegis reconnaissent que le traitement efficace de la douleur chronique non cancéreuse représente une tâche complexe pour les médecins », affirme le Dr Hartley Stern, directeur général de l’ACPM. « Nos membres ont la responsabilité d’assurer adéquatement la gestion de la douleur, et nous les invitons à suivre les séances de formation sur les opioïdes en vue de réduire les risques médico-légaux et d’améliorer la sécurité des patients. » 

La gestion des opioïdes pour le traitement de la douleur chronique peut présenter des préoccupations importantes relatives à la sécurité des patients, en plus de poser une augmentation des risques de problèmes médico-légaux aux médecins canadiens. Le Canada se classe deuxième, derrière les États-Unis, au chapitre de la consommation par personne d’opioïdes d’ordonnance. En 2015, les médecins canadiens ont rédigé suffisamment d’ordonnances d’opioïdes pour un Canadien sur deux.

De 2010 à 2015, l’ACPM a traité 151 dossiers médico-légaux associés à la prescription d’opioïdes, mettant en cause des allégations de préjudices pour les patients. Ces dossiers portaient principalement sur des opioïdes prescrits pour le traitement de la douleur chronique. Le plus souvent, on reprochait aux médecins leur incapacité à évaluer correctement les indicateurs liés à l’utilisation d’opioïdes. Des évaluations inadéquates avaient généralement lieu au début du traitement aux opioïdes, au renouvellement de l’ordonnance et à l’augmentation des doses. Dans certains cas, la prescription d’opioïdes parallèlement à d’autres médicaments comme des benzodiazépines et des psychotropes a entraîné une hypersédation, une insuffisance respiratoire et même le décès.

« Nous sommes heureux de tirer parti de la mobilisation ayant entouré la Journée internationale de sensibilisation aux surdoses du 31 août pour offrir ce programme en collaboration avec Saegis en vue d’améliorer les pratiques de prescription d’opioïdes », déclare la Dre Suzan Schneeweiss, doyenne associée du Bureau du développement professionnel continu. « Le programme sur la prescription sécuritaire d’opioïdes a déjà permis à plus de 600 médecins d’acquérir les connaissances, les outils et les compétences pour traiter la douleur chronique non cancéreuse de façon sécuritaire, efficace et humaine.  Ce programme novateur et primé est l’un des premiers au pays à appliquer les nouvelles Recommandations canadiennes 2017 sur l’utilisation des opioïdes pour le traitement de la douleur chronique non cancéreuse. »

 « L’ACPM s’est engagée à collaborer avec le Bureau de développement professionnel continu de l’Université de Toronto afin de favoriser des pratiques sécuritaires de prescription d’opioïdes et d’améliorer les soins prodigués aux patients, » ajoute le Dr Stern. « Soutenir les membres dans la prestation de soins aux patients est une étape importante dans la résolution de la crise des opioïdes. » 

Télécharger un pdf du communiqué de presse.

Pour en savoir plus, communiquez avec :
Mme Christina Flavell
Marketing et communications, Saegis
613-729-7765 poste 832
cflavell@saegis.solutions

 

Questions ou demandes de renseignements

Si vous avez une question, ou pour obtenir des renseignements au sujet de Saegis, n’hésitez pas à communiquer avec nous. Nous vous répondrons dans les deux jours ouvrables.